• L'Ecole des Sables

    a pour principal objectif de participer activement la scolarisation des enfants touaregs l cole de Taboye au Mali

  • Mossa, Abou, et Hamady à l'école Ste Marie de Créon

    Mossa, Abou et Hamady ont fait leur rentrée scolaire à l’école Sainte-Marie. Ils repartent dans quelques jours dans le désert malien, au pays des Touaregs.

    Temps mélancolique ce lundi matin sur Créon. Comme pour signifier à Mossa (10 ans), Hamady (7 ans) et Aboubacrine (11 ans) combien la séparation, d'ici quelques heures et leur retour au pays, sera douloureuse. Les trois petits Maliens étaient scolarisés à l'école Sainte-Marie depuis la rentrée dans le cadre d'un partenariat établi voilà cinq années avec l'école des Sables. Cette dernière soutient la scolarisation des enfants touaregs, est implantée à Taboye, au nord du pays et dirigée par Ibrahim Ag Assarid. Hébergés en famille d'accueil, puis en classe de CP pour Hamady et chez les CE2 de Stéphanie Chat pour Aboubacrine, dit Abou, et Mossa, avec qui une réelle complicité s'est instaurée. « Nous repartons au Mali avec des souvenirs pleins les yeux et le cœur. Avec Stéphanie, nous avons appris à bien lire, écrire, et comprendre ce que nous écrivons », convient Mossa dans un français impeccable. Une autre rentrée les attend, la semaine prochaine, mais à Ouagadougou. « Dans ma classe nous sommes 89 avec une seule maîtresse », indique Abou.

    Liens de solidarité

    Si les deux complices sont partagés entre tristesse du départ et joie des retrouvailles avec leurs amis, la pudeur est de mise, quant à la situation de leur pays, en proie à des troubles toujours pas résolus. « Abou et Mossa n'ont revu leur famille que cet été après deux longues années de séparation. Ils bénéficient du statut de réfugiés, tandis que leurs proches ont renoué avec le fonctionnement nomade, poussant leur exil jusqu'au Burkina Faso voisin », explique Sébastien David, directeur de l'établissement privé créonnais. Samedi dernier, l'école avait organisé une matinée dédiée à la culture touarègue pour lequel les trois petits Maliens ont été les acteurs incontournables, en compagnie d'Ibrahim. Histoire de confronter deux mondes et de cultiver des liens inaltérables de solidarité à travers les continents, et ce, quelle que soit la religion.

    Avant de prendre « l'oiseau de fer », Mossa confie : « Nous, dans le désert, on a des papillons comme des avions ». Lui rêve de devenir, chanteur, footballeur ou… directeur d'école ! Abou quant à lui aimerait être maître. Mais tous deux transmettront leur savoir, appris sur les bancs d'une école française qu'ils n'oublieront jamais. Temps mélancolique sur Créon.

     



  • La rentrée scolaire se fera une fois de plus sous le signe de l'accueil et de la solidarité ! Nous avons obtenu les visas et les autorisations d'hébergement pour 3 de nos amis Touaregs : Ibrahim et deux élèves seront donc présents pour la rentrée et resteront jusqu'au  lundi 29 septembre. Au programme pour les enfants :  accueil et vie quotidienne dans les familles d'accueil de parents d'élèves de l'école, classe à l'école Sainte-Marie, et une multitude d'échanges pédagogiques pour que cela profite à tous !

     

     

     

     

     

     

    Aboubacrine et petit Mossa sont donc les bienvenus, ils arrivent de Ouagadougou où ils ont aujourd'hui le statut de réfugiés, étant donné l'état d'urgence et d'insécurité de la zone dans laquelle ils vivaient et où était installée l'école des sables.

    Cela leur a permis de poursuivre leur scolarité malgré tout, en lieu sûr avec  Ibrahim  : un projet qui voit donc les religions travailler main dans la main puisque l'école protestante de Ouagadougou a accepté de scolariser nos élèves Touaregs musulmans de l'école des sables et que ce projet est lui-même né  d'une aventure de l'Enseignement Catholique de la Gironde et plus particulièrement des écoles catholiques partenaires de l'école des sables.

    Pour participer à ce projet, nous vous invitons à noter dans vos agendas la date du samedi 27 septembre : la matinée à l'école Sainte-Marie sera consacrée à la découverte de leur culture et de leur mode de vie. Nous comparerons l'incomparable : consommation d'eau journalière, composition des repas, vêtements, apprentissage des langues, contes et légendes du désert....

    Le samedi soir sera l'occasion de se retrouver au collège Lestonnac pour fêter le projet et leur départ pour Ouagadougou.

    Présentation des élèves Touaregs aux familles d'accueil :

    Petit Mossa :

    Aboubacrine :



  • Merci à tous

    De nombreuses écoles de Bordeaux et des alentours participent activement à notre projet.

     

     

     

     

    La période de Pâques est l'occasion pour elles de sensibiliser et d'éduquer les élèves de ces établissements et leurs familles à la solidarité.

    Aujourd'hui :

    L'école Sainte-Monique de St Augustin a organisé un bol de riz au profit de notre association et nous a remis sa contribution à l'occasion de la fête du printemps. Un grand merci à eux !

     

    L'école Sainte-Marie de  Créon : http://www.saintemariecreon.fr

    L'école Marie Rivier de  Fargues : http://ecole-marie-rivier.fr/

    L'école Jeanne d'Arc du Bouscat : http://www.jeannedarc33.fr/

    L'école Jeanne d'Arc de Bègles : http://ww.jeannedarc-begles.fr

    L'école St Joseph de Léognan : http://saintjoseph.toutemonecole.com/

    Le collège Lestonnac : http://www.college-lestonnac.com/

    L'école primaire et le collège Sainte -Marie Bastide : http://www.smb33.fr/

    L'école Saint-Joseph de Vendays-Montalivet

    L'école du Cypressat de Cenon :

    Sont des établissements qui sont partenaires de notre projet en accueillant Ibrahim, en faisant des appels aux dons, aux parrainages...

    Merci à vous pour votre soutien.

     



  • A l'occasion du printemps de St Augustin, l'Ecole des Sables participera à la sieste littéraire organisée.

     

     

     

     

    Elle tiendra un stand  samedi 17 mai, place de l'église, dans le cadre de la fête du Printemps.

    Les lectures qui témoignent de notre projet y seront rassemblées au cours de la journée.

    Cet événement sera  prétexte à rencontres, discussions, échanges et informations sur notre projet et ses perspectives.

    Alors venez nombreux nous rencontrer le 17 Mai à St Augustin !